Une ministre aux côtés de la filière

En amont du nouvel arrêté attendu sur le chanvre, Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l’Industrie, a donné un signal encourageant.

Une ministre aux côtés de la filière

Tous les signaux sont au vert. En attendant l’arrêté qui devrait permettre l’exploitation de la totalité de la plante de chanvre, l’Union des industriels pour la valorisation des extraits de chanvre (UIVEC) a organisé sa toute première table ronde le mois dernier. Celle-ci regroupait des acteurs économiques et agricoles, des représentants du ministère de l’Agriculture ainsi que des fédérations professionnelles.

Mais le fait le plus notable est sans aucun doute, en ouverture de cette réunion, l’intervention d’Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l’Industrie. Une fois rappelées les formidables perspectives qu’offre le secteur (700 millions d’euros attendus en 2022 et près de 15 000 créations d’emploi), la ministre a appelé chacun des acteurs à « poursuivre les efforts pour encourager la structuration de cette filière ». « Cette variété de possibilités d’utilisation (du CBD) représente une opportunité pour notre économie, puisque la France est le premier pays producteur européen de chanvre et parmi les premiers producteurs au monde. Nous disposons des atouts nécessaires pour devenir l’un des leaders mondiaux en la matière », a-t-elle souligné. Une prise de position dont s’est félicité le président de l’UIVEC Ludovic Rachou, qui y a vu « un excellent signal pour notre secteur d’activité. C’est la preuve que la filière des extraits de chanvre représente une opportunité économique de taille, une fois les freins réglementaires levés ».

À noter : un document contenant l’ensemble des propositions des acteurs du secteur sera présenté lors du Congrès du chanvre, qui se tiendra les 14 et 15 février.

Ces articles pourraient vous intéresser


Warning: Undefined variable $current_cat in /home/clients/309f80dd1cb011d22f1c5462d34d54cf/sites/cbdmag.fr/wp-content/themes/ecigmag/single.php on line 138